L’astrologie chinoise

0
317

L’astrologie chinoise est très ancienne, elle existait déjà bien avant le Bouddhisme, qui lui n’apparût qu’au Ve siècle après J.C…

Dans la chine antique, des astrologues l’utilisaient déjà 10 siècles avant J.C, et d’après certaines découvertes archéologiques, on en retrouve même des traces aujourd’hui, que l’on situe à 5000 ans avant J.C. Contrairement à l’occident, qui se base sur une astrologie solaire, c’est-à-dire suivant le déplacement mensuel du soleil, la chine se base elle, sur une astrologie soli-lunaire, c’est-à-dire suivant les cycles de la lune mais également ceux du soleil, puisqu’elle fait intervenir les saisons.

La chine a toujours eu des astrologues, mais pendant très longtemps seul l’empereur et sa cour se réservaient le droit à astrologie. L’empereur avait une telle croyance en l’astrologie et son influence, qu’il interdisait à quiconque de la pratiquer, sous peine de mort. Ce ne fût que sous l’empereur Huang Ti au 26ème siècle avant J.C., en l’an -2637, qu’elle fût officialisée pour tous. Aujourd’hui, elle est toujours pratiquée avec autant de respect.

Chaque année des millions de chinois fêtent le nouvel an avec beaucoup de ferveur et de respect selon la tradition et consultent l’astrologie pour savoir ce que l’année nouvelle leur réserve. Ils suivent avec beaucoup d’attention les conseils que leur donne le calendrier traditionnel, bien plus qu’une astrologie, c’est toute une tradition philosophique et un art divinatoire…

Mais laissons place à la légende…

Selon la légende, Bouddha, ayant obtenu l’illumination, avant de quitter cette terre, voulu prendre congé de la nature terrestre et invita tous les animaux du monde à célébrer l’événement. Il n’y eût que douze animaux qui répondirent à son appel et se présentèrent devant lui. Pour les remercier ainsi d’avoir tout quitter pour accourir, Bouddha leur attribua à chacun une année de règne.
Suivant un cycle de douze ans, chaque année porterait le nom d’un animal et serait sous l’influence de sa personnalité psychologique, ainsi chaque homme naissant porterait les traits de caractères de l’animal régnant sur l’année.

Ce sont les douze animaux composant le zodiaque chinois, image des 12 voies de la sagesse.

Dans l’ordre d’arrivée, ce fut le Rat qui arriva le premier, rapide, malin et intelligent.
Obstiné, robuste et ne se laissant pas divertir par ailleurs, le Buffle arriva le deuxième.
Rapide et fort, mais ayant beaucoup d’ennemi a évincé sur son parcours, le Tigre arriva le troisième. Tout aussi rapide et agile, mais se laissant distraire par la poésie champêtre de la nature, le Lièvre fut le quatrième. Le cinquième fut le Dragon, un peu retardé par les admirateurs auxquels il ne sait pas résister. Parce qu’il ne court pas mais rampe, le serpent arriva le sixième. Bien qu’il galope, le cheval arriva le septième car il est craintif. La chèvre vite distraite par tout ce qu’elle rencontra sur son chemin, arriva la huitième.
Puis, le singe et le coq, et le chien et le sanglier, tous les deux inquiets de laisser leur famille et leur maison sans surveillance.

Les bases de l’astrologie chinoise

Le zodiaque chinois se présente sous la forme d’un cycle de douze années chinoises.
Chaque année est représentée par un animal, nous nous trouvons donc en présence de douze signes ou animaux, dont un animal mythique, le dragon.

Les voici dans l’ordre avec la vertu symbolique attribuée à chacun :

Le rat qui symbolise l’intelligence
Le buffle qui symbolise la force
Le tigre qui symbolise le courage
Le lièvre qui symbolise la vertu
Le dragon qui symbolise l’impétuosité
Le serpent qui symbolise la sagesse
Le cheval qui symbolise la fougue
La chèvre qui symbolise la douceur
Le singe qui symbolise l’imagination
Le coq qui symbolise l’orgueil
Le chien qui symbolise la fidélité
Et … Le sanglier qui symbolise l’amour

Période du nouvel an chinois

L’astrologie chinoise est en relation avec le calendrier chinois traditionnel, qui est en réalité un calendrier soli-lunaire, c’est-à-dire qui tient compte à la fois des cycles solaires et des lunaisons.
Les années chinoises sont solaires et les mois chinois sont lunaires et commencent par un jour de nouvelle lune. C’est pour cette raison que le nouvel an chinois ne tombe jamais exactement à la même date.

« Le Nouvel An doit tomber chaque année, le jour de la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver (la nouvelle lune de printemps). »

Pour les chinois, le solstice d’hiver est le milieu de l’hiver, il tombe l’avant dernier mois de l’année chinoise.
Ainsi le Nouvel An est également la « fête du printemps », et le plat traditionnellement servi en cette occasion sont les fameux « rouleaux de printemps » symbolisant le renouveau.
Très complexe, l’astrologie chinoise tient compte de nombreux critères. Elle se réfère à l’année de naissance, au mois, à l’heure, au jour et suivant ce que l’on appelle un aspect ou force.

Pour exemple :
Une personne née le 10 février 1962 à 16h15, sera du signe emblématique du tigre d’eau (1962 étant l’année du tigre d’eau), avec une lune de tigre (février le mois du tigre), et un compagnon de route (ascendant) du singe (15h à 17h-heures du singe) et sous l’influence de l’aspect yang (le tigre et le singe sont yang) et du vecteur ou élément eau. Par conséquent, pour connaître votre signe de naissance, il vous faut rechercher dans la liste des années, que vous trouverez indiquée au-dessus de chaque animal.

Les aspects

Les douze animaux sont sous l’influence de deux aspects ou forces :

Le Yin et le Yang qui dominent toute la pensée chinoise. Ces 2 aspects, principes ou force sont à la fois opposés et complémentaires et indissolubles l’un de l’autre.
Chaque individu possède les deux aspects en lui mais l’un ou l’autre prédomine. Le Yin représente l’élément féminin, évoque la lune, l’inconscient et la sensibilité. Le Yang représente l’élément masculin, évoque le solaire, la conscience, le dynamisme et la combativité.
Il y a dans le zodiaque chinois, des animaux yin (féminins) et des animaux yang (masculins). Les variantes + et – sont là simplement pour indiquer l’intensité.

Par exemple :
Un yang + signifie un yang très fort, ou un yin – signifie un yin moins prononcé.

L’élément

Dans l’astrologie chinoise, chaque année, est associée à un élément. D’une grande influence, ils sont au nombre de cinq :
L’eau, le bois, le feu, la terre, le métal. Chacun des douze animaux se verra lié à chacun des cinq éléments, suivant l’année.

Par exemple :

    • en 1962 le tigre est d’eau.
    • en 1974 le tigre est de bois.
    • en 1986 le tigre est de feu.
    • en 1998 le tigre est de terre.
    • en 2010 le tigre est de métal.

Ces éléments sont également associés aux saisons qui sont aussi au nombre de cinq.
Le nombre cinq est partout présent et rythme l’astrologie chinoise, comme les cinq sens.
Ce nombre symbolise l’équilibre dans la philosophie orientale.

Les correspondances

    • L’eau correspond à l’hiver (le froid, le nord, la nuit, les reins*, le salé, bleu).
    • La terre correspond à la canicule de l’été, la cinquième saison (le début de l’après-midi, le zénith humide, la rate*, le doux, jaune).
    • Le bois correspond au printemps (le matin, l’est, la fécondation, le foie*, l’acide, vert).
    • Le métal correspond à l’automne (la sécheresse, l’ouest, le soir, les poumons*, le piquant, blanc).
    • Le feu correspond à l’été (la chaleur et la lumière, le midi, le cœur*, l’amer, rouge).

* correspondance avec la médecine chinoise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci d'indiquer votre nom