Galets zen

Par Florence Giannetto

Cette thérapie s’apparente à la famille des psychothérapies humanistes et se fonde sur le postulat de la liberté, et donc de notre responsabilité en qualité d’humain.

Créée par Fritz Perls, psychiatre et psychanalyste allemand, disciple puis dissident de Sigmund Freud. L’ouvrage, paru en 1951, fondateur est intitulé Gestalt Thérapie ; co-écrit avec Paul Goodman et Ralph Hefferline.

Sartre disait : « L’important n’est pas ce qu’on a fait de l’homme mais ce qu’il fait de ce que l’on a fait de lui. »

L’accent est mis sur la possibilité de changement et de transformation de l’être humain. La Gestalt permet de mettre une structure et de donner une forme en  suivant le processus par lequel nous créons le « contact » avec notre environnement.

Mon positionnement en tant que Gestalt-Thérapeute m’amène à discerner la question du « pourquoi » et du « comment ». La question du « pourquoi » fait place à celle qui interpelle le sujet sur le « comment » ?

Le « comment »,  le sujet devient acteur de sa vie en s’appuyant sur des expériences nouvelles fondatrices et libératrices. Suite à cela, le patient aura une perception de lui pour qu’il évolue dans un  monde dont il connaitra ses limites, ses codes et dans lequel il pourra vivre sans appréhension puisqu’il aura acquis la conscience et l’énergie de se confronter aux individus et aux exigences de l’instant présent.

La « Gestalt », ou figure, est une relation dynamique entre un organisme, vous ou moi, et son environnement. Cette relation est déterminée par les besoins de cet organisme qui va puiser dans l’environnement qui lui est nécessaire pour survivre et s’épanouir. Le gestalt-thérapeute est attentif à la manière dont un sujet contacte son environnement pour satisfaire ou non ses besoins.

Nos besoins, d’ordre affectif, intellectuel, de contact physique ou spirituel s’organisent selon le processus d’un cycle psycho-physiologique décrit en cinq étapes « cycle de satisfaction des besoins » appelées : sensation-prise de conscience-énergétisation-contact-retrait.

A qui s’adresse la gestalt-thérapie ?
La pratique de la Gestalt doit s’expérimenter avec un professionnel Gestaltiste et pourra ensuite s’intégrer dans un quotidien qui peut s’inscrire dans un mode de vie  et de pensée. La Gestalt est utile dans une situation de deuil, de rupture, de dépression.

En règle générale, le patient se présente au cabinet du psy avec une vraie demande. Il est actif à travers cette démarche en poussant la porte d’un espace étranger et neutre. Celui-ci est rempli de l’espoir d’être vu, entendu et soutenu dans son mal-être, avec son histoire.
D’expérience, ce qui me parait primordial, est d’accueillir la partie blessée du patient, tout en considérant la partie consciente active qui reconnait sa blessure et vient solliciter notre aide. C’est une mise en acte positive et je la valorise. 

En soi, la fragilité est souvent en contact avec la souffrance. Il va falloir s’en occuper en commençant par l’accueillir. L’individu est conscient qu’il porte en lui sa partie blessé et comprend que le soin apporté à cette partie ne peut se faire que dans la construction et reconnaissance d’un lien avec quelqu’un d’engagé avec lui, donc avec un Gestalt-thérapeute ayant acquis une formation solide.

Le chemin de restauration du sens, de l’image de soi et des autres deviendra central et constituera l’édifice d’une co-construction à deux, dans l’espace thérapeutique et dans  la vie du patient.

Les moments critiques de l’existence sont inévitables et la créativité réside dans la capacité de chacun de recréer dans le moment présent des nouvelles solutions.

Cette habileté déployée avec la Gestalt sera acquise et mise en pratique avec le patient qui l’aura intégré dans sa structure psychique, émotionnelle. La santé mentale et physique réside justement dans cette faculté. A noter cependant que les troubles psychiatriques sévères requièrent la prise en charge d’un psychiatre et ne pourraient  trouver une réponse ajustée avec la Gestalt-Thérapie.

A propos de
Florence Giannetto, notre Psy, est Gestalt praticienne diplômée de l’Ecole Savoir Psy à Paris. Membre de la Société française de Gestalt thérapie (SFGT), sexologue certifiée, étude en psycho-traumatologie, collaboration dans un groupe de recherches à Genève sur l’Existentialisme.
Pour la contacter : florgin@wanadoo.fr ou 06.80.38.84.95

http://www.psychotherapeute-giannetto.com/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci d'indiquer votre nom