Comment passer de l’allaitement au biberon ?

L’allaitement maternel représente une expérience extraordinaire pendant laquelle la mère et l’enfant se rapprochent et créent des liens.

Toutefois, cette expérience peut s’avérer désagréable pour certaines ou compromettre le retour de la mère à sa vie auparavant.

En effet, si le bébé ne peut se nourrir que par l’allaitement maternel, la mère aura du mal à mener des activités comme la reprise de son travail. Il est donc important de pouvoir diversifier l’alimentation du nouveau-né en passant de l’allaitement au biberon. À cet effet, le présent article vous renseigne sur des solutions qui vous seront très utiles.

1. Choisir le bon moment

Généralement, de nombreuses mères choisissent de sevrer leur enfant autour des 5es et 6es mois. Cependant, il n’y a pas précisément d’âge pour le passage de l’allaitement au biberon. Cela se fait généralement quand la mère ressent le meilleur moment pour elle et son bébé. Il faudra juste veiller à s’assurer que votre bébé entame bien sa phase de diversification alimentaire.

Pour ce faire, vous pouvez changer ses habitudes alimentaires, mais tout en continuant avec une alimentation lactée en complément jusqu’à ses trois ans au moins. C’est donc à cette période de découverte de nouveautés gustatives à son niveau qu’il faut profiter pour essayer de changer son alimentation lactée. Néanmoins, la transition entre lait maternel et infantile doit se faire prudemment, tant pour la mère que pour le bébé.

2. Ne pas hâter la transition

Votre bébé étant habitué au sein depuis sa naissance, il est donc essentiel de s’y prendre le plus lentement possible pour lui faire découvrir de nouvelles sensations. Commencez par réduire la tétée. Même s’il est recommandé de maintenir au moins deux tétées par jour, commencez par supprimer celui de l’après-midi puis celui de la matinée. Une autre astuce serait de tirer votre lait et de le lui donner en biberon. De cette manière, il s’habituera à une autre manière de téter.

La manière de tenir le biberon est également importante. Ne le tenez donc pas à la verticale, mais plutôt à l’horizontale. Ainsi, vous lui laissez une autonomie pour éviter qu’il ne se sente gavé avec le lait. Veillez à le laisser boire une ou deux gorgées puis abaissez le biberon pour le laisser reprendre son souffle. Attendez que votre bébé en redemande avant de le lui retourner.

3. Choisir le bon biberon et le bon lait infantile

Pour assurer le plus agréablement possible le sevrage, il faut faire le choix du bon biberon et du bon lait infantile. Concernant le biberon, il est juste important de savoir qu’un nouveau-né consomme plus de repas qu’un grand mais en plus faible quantité. Il existe donc différents modèles de biberons allant de 30 ml à 350 ml. Les modèles intermédiaires de 240 ml conviennent déjà aux nouveau-nés tandis que les plus grands auront besoin des 300/350 ml. À propos du lait infantile, vous avez le choix entre deux types :

  • le lait infantile de 2e âge : pour les bébés de 6 à 12 mois, et
  • le lait de croissance : adapté aux bébés de 12 mois à 3 ans.

Pensez à bien mener le sevrage de votre bébé en évoluant le plus lentement possible. Progressivement, il s’habituera à ce nouveau mode d’alimentation pour votre plus grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *