A la place, une quarantaine de soins naturels et une opération de collecte nationale pour inciter les citoyens à se débarrasser des pesticides !

Une première dans la distribution : l’enseigne botanic® ne propose plus aucun produit à base de pesticides chimiques (fipronil, perméthrine, tétraméthrine…) pour les soins des chats, des chiens et autres animaux de compagnie.

« La réglementation ne nous impose rien, explique Luc Blanchet, Président de botanic® et nos confrères continuent à proposer des antiparasitaires par exemple, à base de pesticides chimiques. Mais nous les avons retirés définitivement de nos rayons ».

Pourquoi cette décision ?

Plusieurs études alertent sur la rémanence des principes actifs tel que le fipronil que l’on retrouve dans l’habitat, mais aussi sur les propriétaires des animaux dont les
enfants, et dont la molécule est suspectée d’être un Perturbateur Endocrinien. Le fipronil est également classé cancérigène possible par l’Environmental Protection
Agency (EPA) américaine.
Un virage préparé depuis plus d’un an, et qui rappelle celui opéré dix ans plus tôt contre les pesticides chimiques du jardin, éradiqués de tous les magasins en 2008.
Même la collecte de pesticides, instituée 2 fois par an depuis 2014, inclura ce printemps la catégorie des pesticides de l’animalerie en plus des pesticides du
jardin. A noter dans tous les agendas : 30-31 mars et 6-7 avril dans toutes les jardineries botanic®.

Une décision mûrie

Un travail entamé il y a plus d’un an avec une réunion de consultation à laquelle participait l’ONG environnementale Générations Futures* et son directeur François Veillerette. « Génération Futures nous a confortés dans notre choix d’arrêter la commercialisation des pesticides chimiques en animalerie en nous présentant leurs études EXPPERT (EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens).
Ces différentes enquêtes soulèvent entre autres la problématique des résidus de pesticides Fipronil dans l’environnement des foyers français. C’est l’un des principaux pesticides chimiques utilisés dans les antiparasitaires en animalerie. »
Plusieurs mois de recherche ont été nécessaires pour travailler au référencement des nouvelles gammes de produits.
« L’épisode de l’été dernier avec le scandale des œufs contaminés au Fipronil nous a également confortés dans notre position ».

botanic - affiche collecte pesticides printemps 18

Plusieurs molécules retirées des rayons

Fipronil, perméthrine et tétraméthrine ne font plus partie des référencements. En
parallèle, les solutions naturelles ont fait leur apparition. « Au-delà des nouveaux produits, c’est une autre philosophie qui se met en place, souligne Luc Blanchet. Nous
mettons l’accent sur des solutions naturelles préventives pour l’animal et l’habitat ».
Antiparasitaires naturels en pipette, en spray, en shampoing ou encore intégrés dans
des colliers. Mais aussi traitement de l’habitat, car 95% du cycle de vie de la puce ne
se déroule pas sur l’animal mais à l’extérieur ! Boosteur des défenses immunitaires
de l’animal pour créer un bouclier contre les parasites avec une solution liquide à base
de plantes à mélanger aux croquettes. Également, élixirs floraux pour le bien-être
des chiens et chats, agissant sur le stress, les douleurs articulaires ou musculaires…

Au total, la nouvelle gamme de solutions alternatives a fait l’objet d’une formation
spécifique des conseillers de vente. Elle compte une quarantaine de soins naturels
pour un animal en pleine santé, un cadre de vie sain et un environnement préservé.
Pour les cas d’urgence et en curatif pour un animal infesté de puces, nous proposons
une unique solution à usage externe, basée sur une molécule chimique qui n’est
pas un pesticide : le diméticone. C’est une huile de synthèse au silicone qui englue
et immobilise les parasites. « Nous n’avons pas encore trouvé de solution naturelle
présentant la même efficacité pour ce type de situation, précise Luc Blanchet. Mais
nous sommes en train d’évaluer plusieurs pistes prometteuses.»

Ce printemps, la grande opération de Collecte de pesticides du jardin inclura
aussi les pesticides de l’animalerie Les 30-31 mars et 6-7 avril, parallèlement aux pesticides chimiques pour le jardin, les citoyens pourront également ramener leurs pesticides chimiques pour les animaux afin de les faire supprimer par un organisme spécialisé dans l’élimination des déchets dangereux*. Les équipes botanic® donneront à cette occasion tous les conseils pour entretenir son jardin au naturel et soigner son animal de compagnie au naturel.

Plus de 47 tonnes !
C’est déjà le poids de pesticides du jardin récupérés et détruits depuis la 1ère collecte en 2014. Pionnière avec la suppression des pesticides chimiques du jardin dès 2008, l’enseigne de jardinerie naturelle botanic® ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour le printemps, elle encourage tous les citoyens à être des ambassadeurs de l’opération de collecte et à aller à la rencontre de leurs proches, de leurs voisins, de leurs amis… pour récupérer les pesticides et les rapporter chez botanic®.

A NE PAS MANQUER
Cette année, en échange des pesticides rapportés, chaque participant se verra offrir un sachet de pommes bio. Il recevra également un certificat de participation à l’opération qu’il pourra partager sur ses réseaux sociaux pour encourager ses amis à rapporter eux-aussi leurs pesticides, et faire gagner jusqu’à 1 an de courses au marché bio**!
Et tout au long de la collecte, un compteur du poids des pesticides rapportés affichera en temps réel les résultats sur le site www.botanic.com !

Objectif annoncé : passer le cap des 10 tonnes de pesticides rapportés.
#OnLacheRien !
Rendez-vous pris les 30-31 mars et 6-7 avril 2018 dans tous les magasins Botanic®

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci d'indiquer votre nom