amandes
amandes

Les amandes contiennent les bons nutriments qui nous aident à rester en bonne santé tout au long de l’hiver

La Collective des Amandes de Californie conseille cinq aliments qui peuvent nous aider à combattre « la dépression saisonnière »

Alors que l’hiver s’invite à pas feutrés, beaucoup d’entre nous se sentent fatigués, apathiques et un peu démotivés. Souvent, à cette période de l’année, nous accusons la météo et le manque de luminosité. Mais en fait, le sentiment d’être déprimé et fatigué pourrait provenir d’un manque de nutriments essentiels qui nous aident à diminuer la fatigue et contribuent à assurer une fonction psychologique saine.

Pour lutter contre la dépression hivernale, une modification de notre régime alimentaire pourrait apporter une solution.
La Collective des Amandes de Californie a sélectionné cinq aliments contenant des nutriments susceptibles de diminuer la fatigue quand le nombre d’heures de lumière diminue.

  1. Les amandes

Lors des fringales qui surviennent par temps froid, il est facile de recourir à des en-cas sucrés comme le chocolat et les biscuits. Toutefois, il est préférable de consommer une poignée d’amandes (environ 28 g) qui sont pleines de nutriments tout en étant délicieuses. Les amandes contiennent de nombreuses fibres et sont une source naturelle de protéines. Les fibres et les protéines associées favorisant la sensation de satiété, et permet donc d’attendre sereinement le prochain repas. Elles recèlent aussi de la niacine (vitamine B3), du folate et du fer, et sont riches en riboflavine (vitamine B2) et en magnésium, tous étant des nutriments essentiels qui contribuent à diminuer la fatigue.

La consommation d’en-cas astucieux est encore plus cruciale en cette période de l’année. Quand le taux de glycémie baisse, il peut aggraver certains symptômes que nous associons à la dépression hivernale, comme l’irritabilité, la fatigue et le déficit de concentration. Des études montrent que les amandes peuvent avoir un effet positif en modulant le taux de glycémie.(1)

  1. Les œufs

Les œufs contiennent du folate et sont une bonne source de vitamine B12, les deux étant essentiels pour assurer une fonction psychologique saine. Consommer des œufs pendant l’hiver assure également une dose de vitamine D – c’est une bonne nouvelle car à cette époque de l’année, même lorsqu’il fait soleil, les rayons sont trop faibles pour que notre corps en profite. Ces aliments sont aussi riches en tryptophane – un acide aminé (maillons des protéines) qui fabrique la sérotonine dans notre cerveau, élément dont on manque fortement par manque de soleil et qui par conséquent favorise les déprimes. Cette hormone du bien-être affecte notre humeur, notre appétit et notre sommeil. Elle est donc essentielle ! (2)

  1. Céréales complètes

L’intégration de céréales complètes dans notre régime contribue à stabiliser le taux de glycémie et nous permet de contrôler notre appétit. Les féculents stimulent également la libération d’insuline qui aide indirectement le tryptophane à pénétrer le cerveau et à fabriquer la sérotonine, molécule de bonne humeur.

  1. Les épinards

Si vous souffrez de déprime hivernale, il est utile de vérifier que votre corps est suffisamment nourri en fer. Un déficit de cet oligo-élément essentiel se traduit par une sensation d’épuisement, même lorsqu’on dort assez. Consommer une poignée d’amandes, source de fer, est un bon début, mais il faut penser à ajouter des épinards dans l’alimentation. Ils apportent du fer et de très nombreux nutriments comme le folate et la vitamine C qui contribuent à lutter contre la fatigue.

  1. L’eau

Nous connaissons tous l’importance de l’eau : si l’on est déshydraté, on risque de se sentir apathique et sans énergie. Il est important de boire une quantité suffisante d’eau tout au long de l’hiver. Une étude a examiné les effets de la déshydratation chez les femmes et découvert que même une déshydratation légère peut entraîner une dégradation de l’humeur, les tâches semblent plus difficiles à réaliser et la concentration est affectée.(3)

(1) Li, S C et al (2010) Almond consumption improved glycemic control and lipid profiles in patients with type 2 diabetes. Metabolism 60 (4): 474-479.

(2) Choix du Service national de santé (NHS). Dépression saisonnière (DAS)

(3) Armstrong L.E., et al, Mild Dehydration Affects Mood in Healthy Young Women, The Journal of Nutrition, December 21, 2011, doi: 10.3945/​jn.111.142000.

À propos de la Collective des amandes de Californie
Les amandes de Californie sont un aliment naturel, sain et riche en nutriments – à forte teneur en vitamine E et magnésium, avec 6 grammes de protéines et 4 grammes de fibres par portion de 30 grammes. Elles sont cultivées par 6500 producteurs de la vallée centrale de Californie, la seule région des États-Unis qui parvient à vivre de la culture des amandes. Il s’agit de la deuxième production agricole la plus rentable de Californie. Elle constitue, en fait, 80% de la production mondiale d’amandes.

En Californie, la majorité des fermes occupe moins de 50 hectares, et près de 90% d’entre elles sont des propriétés familiales, de nombreuses étant exploitées par les troisièmes et quatrièmes générations de cultivateurs. En 1950, les producteurs d’amandes décidèrent d’associer leurs ressources pour fonder et financer ce qui est aujourd’hui la Collective des Amandes de Californie, une association sans but lucratif qui gère l’Office Fédéral des Producteurs d’Amandes (Federal Marketing Order), sous la supervision du ministère de l’Agriculture des États-Unis.

La Collective des Amandes soutient les cultivateurs par une approche de production et de marketing basée sur la recherche. Depuis 1973, elle a financé plus de $42 millions en recherches ayant trait à la production d’amandes, la qualité et la sécurité, la nutrition et les aspects environnementaux de la culture. Ce dynamisme a mené à un certain nombre de découvertes majeures et permis un esprit d’amélioration continue qui a aidé les cultivateurs à se montrer de plus en plus efficaces, productifs et responsables envers leurs précieuses ressources. Pour en savoir plus sur le leadership de la Collective des Amandes en matière de rendement hydraulique, valorisation des déchets, réduction de l’impact carbone, santé des abeilles et plus encore, visitez son blog, et pour en savoir plus sur les amandes, consultez le site Internet www.Almonds.fr

À propos de la Collective des amandes de Californie
Les amandes de Californie sont un aliment naturel, sain et riche en nutriments – à forte teneur en vitamine E et magnésium, avec 6 grammes de protéines et 4 grammes de fibres par portion de 30 grammes. Elles sont cultivées par 6500 producteurs de la vallée centrale de Californie, la seule région des États-Unis qui parvient à vivre de la culture des amandes. Il s’agit de la deuxième production agricole la plus rentable de Californie. Elle constitue, en fait, 80% de la production mondiale d’amandes.
En Californie, la majorité des fermes occupe moins de 50 hectares, et près de 90% d’entre elles sont des propriétés familiales, de nombreuses étant exploitées par les troisièmes et quatrièmes générations de cultivateurs. En 1950, les producteurs d’amandes décidèrent d’associer leurs ressources pour fonder et financer ce qui est aujourd’hui la Collective des Amandes de Californie, une association sans but lucratif qui gère l’Office Fédéral des Producteurs d’Amandes (Federal Marketing Order), sous la supervision du ministère de l’Agriculture des États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci d'indiquer votre nom